Français
Anglais (US)
Base de connaissance sur l'Aïkido
Relation entre ken, Jo et Taijutsu
Ken, Jo Taijutsu et mouvements du corps 

Avant de pratiquer, il est important de mentionner que les techniques de Ken, Jo et Taijutsu se pratiquent juste avec les mains. Cependant tout ne doit pas être concentré sur les mains mais on les utilises pour les techniques de mouvement du corps qui vont permettre de tourner, lancer ou perturber l'équilibre de l'adversaire.
 
La technique principale de l'aïkido est dite des « mains vides ». Au contraire de l'idée qui est avancée ici, le point primordial est le mouvement du corps. « Mains vides » signifie littéralement ne pas  tenir quoi que ce soit. Cependant, « mains vides » peut peut-être aussi signifier que même tout en tenant un Ken ou Jo tout ne doit pas reposer uniquement sur l'arme. La personne qui peut utiliser un Ken ou Jo ne devrait pas compter uniquement sur l'arme. La personne qui utilise un Ken ou Jo comme une partie de son corps sera capable d'utiliser la technique des "mains vides. Car, en Aïkido, il n'importe pas si les techniques soient avec ou sans armes. 

Il est important que le concept de Riai tel que présenté dans le techniques de bases soit compris. Ce sont les mouvements combinés avec le Ken, Jo et Taijutsu qui ne doivent faire qu'un avec le corps. Si les techniques sont bien maitrisées, on développe une autre façon de contrôler son adversaire par le biais des mouvements du corps. Par exemple, quand l'on tient un Jo et face à un adversaire qui frappe avec un Ken, il faut être capable de le contrôler. Il en est de même lorsque l'on tient un Ken et que l'on fait face à un adversaire armé d'un Jo. Si les deux sont sans armes, l'attaquant doit encore être contrôlé. Si l'on garde à l'esprit les concepts ci-dessus, les problèmes de manque de cohérence des mouvements ne se poseront pas. On va être en mesure de réussir le contrôle de son adversaire indépendamment du fait qu'il utilise une arme ou non lorsque l'idée du mouvement du corps est assimilé. L'accent doit être mis sur les mouvements du corps qui unifient le Ken, Jo et les techniques de Taijutsu dans l' Aïkido. 

Il est important de rappeler encore une fois qu'il n'est pas bon de trop dépendre du Jo ou du Ken et qu'il fait éviter de commettre cette erreur. Parce que les mouvements du Jo sont plus variés que ceux du Ken, on les considère comme étant plus difficiles et complexes. Aussi faut-il travailler les exercices présentés dans les "techniques de bases" jusqu'à ce que l'on ait le sentiment que les armes fassent partie du corps. Il est recommandé de pratiquer au moins pendant deux ans les Suburi. Il en est de même pour les Tanren Uchi. Ces deniers permettent de développer la stabilité des hanches qui est indispensable pour le Taijutsu. Les mouvements du corps doivent partir des hanches. 

L'Aïkido est basé sur l'art de la non-résistance. Ce résultat s'obtient par le mouvement des hanches. Il se travaille à l'aide des exercices de base.