Français
Anglais (US)
Base de connaissance sur l'Aïkido

Riai Aikido

RIAI Aikidö 

L'Aïkido est surtout connu par ses techniques de Taijutsu. Toutefois, les mouvements du Taijutsu sont basés sur le mouvement du Ken. Il est difficile de séparer ces mouvements basés sur le Ken de ceux qui sont basées sur le Taijutsu. C'est plutôt le mélange harmonieux des deux qui rend l'Aïkido unique. Si l'on mélange les formes actuelles de kendo et le judo, par exemple, on pourrait imaginer que le résultat soit similaire à l'Aïkido. C’est une erreur, même si pour la pratique on utilisait les mêmes Ken, le kendo et vice versa. 

Quelle est donc la différence existante entre l’Aïkido et les autres arts martiaux? D'abord, il est dans la posture. Lorsqu’Uke reçoit une attaque, il doit être debout dans la posture oblique. Deuxièmement, Uke doit s'harmoniser avec le Ki de son agresseur. La synthèse de ces deux concepts rend l'aïkido unique. 

La position oblique, par exemple, dans la posture Hammi, forme un triangle à partir de l'extérieur du pied droit et avec l'intérieur du pied gauche. Le fondateur a appelé cette position Hito e mi. Lorsque l'on se trouve dans la position Hito e mi, il est possible d'exécuter une frappe ou une pique sans recevoir un coup en retour. 

En aïkido, le deuxième concept, l'harmonisation de Ki, a de nombreuses formes. En pratique, on essaie toujours de mélanger son Ki avec celui de l'attaquant. Cela permet de répondre de manière moins sévère, sans estoc ou de frappe, même quand il est possible de le faire. Les pratiques telles que le Kumijo et Kumitachi avec partenaire se font selon les formes de base et leur but est le développement de l'harmonie et du Ki. 

Une fois que les techniques de base ont été apprises, les techniques appliquées peuvent être effectuées à tout moment. Cependant, certaines personnes pensent que le but des techniques et l'affrontement. Ceci est très dangereux car, en Aïkido un affrontement signifie un combat avec un vrai sabre. Si un combat est organisé, les règles doivent être établies. Les techniques dangereuses seraient limitées. Une telle restriction rendrait les buts véritables de l'Aïkido difficile à comprendre et il serait alors devenu un sport. 

Le Budo cherche une paix et l'amour universel. C'est le monde du budo, le progrès le long de la voie (DO), qui est l'une des difficultés résultant de la joie éternelle et qui chéri les relations humaines. Ces devoirs sont donnés aux étudiants, et il est primordial pour l'élève d'accepter les difficultés de Ken, Jo et de la pratique Taijutsu pour aller plus loin le long du chemin. 

Pour comprendre le système de l'Aïkido il faut réaliser que l'on n'est pas tributaire d'un Ken, ou Jo ou d’une autre arme. Le développement de l'esprit, le corps et les techniques ne se fonde pas sur une arme, mais sur l'indépendance d'action. Si une épée est utilisée, ne la considérez pas comme une épée. Si vous utilisez un Jo, ne dépendez pas de lui, mais sentez l'harmonie en mouvement. 

Ce doit être le désir de tous ceux qui pratiquent l'Aïkido que de développer le Ki, le corps et l'esprit sans pour autant négliger la pratique quotidienne. De cette façon, on peut développer l'esprit vrai de l'Aïkido.