Français
Anglais (US)
Base de connaissance sur l'Aïkido

L'essence de l'aikido

1. Essence de l'Aikido                  par Morihiro Saito 

Le vénérable Maitre Morihei Uyeshiba, le fondateur de l'Aikido, est né dans la ville de Tanade, préfecture de Wakayama le 14 Décembre 1893. Pour commémorer ce jour, une cérémonie présidée par le Maitre Kisshomaru Uyeshiba, se déroule le 14 de chaque mois sur sa tombe au Dojo Ibaraki. Le Maitre à étudier les textes classiques chinois dès l'âge de 7 ans et à 10, il commençait à pratiquer le Zen et l'apprentissage de plusieurs arts martiaux. Doué d'une intelligence extraordinaire et d'une grande force physique, le Fondateur a créé l'Aikido, résultat d'une évolution marquée par plusieurs étapes comme l' "Aiki-no-Michi" (le chemin vers l'Aiki), l' "Aiki Jujutsu" et l' "Aiki Budo" (Art Martial Aiki). 

Les changements successifs du nom de cet art illustrent l'évolution et le niveau de maturité de la réflexion spirituelle et technique. Il est important de noter que le Fondateur s'est imposé un entrainement à la fois physique et mental surhumain durant sa présence au Dojo Iwama (Aujourd'hui Ibaraki Dojo), établissant les règles et l'esprit de l'aikido. L'expérience acquise à Iwama a donné plus de profondeur à l'Aikido et a conforté sa position dans le monde des arts martiaux. 

En 1946, lorsque je fus admis à suivre l'enseignement de l'Aikido; le Fondateur était totalement absorbé, jour et nuits, dans la consolidation des techniques qu'il avait développé. J'avais le sentiment d'avoir une chance inouïe d'être proche du fondateur à un moment ou l'Aikido était sur la point de rayonner à travers le monde.  

A présent je vais essayer de vous expliquer la nature de cet art martial qu'est l'Aikido et son esprit.  
Art martial et invincibilité 

Comme l'histoire l'illustre, l'humanité à travers le monde a été impliquée dans les luttes constantes. Ces luttes ont été répétées sans relâche, à tous les âges et assez curieusement, "au nom de la justice". Luttes résultant d'une explosion d'instincts militants, luttes pour des postes plus élevés et une plus grande puissance, luttes générées par les différences idéologiques. Tout se combine pour remplir le monde de l'inimitié et la haine, le transformant en une scène interminable de conflits meurtriers et sanglants. Il y a toujours eu la nécessité d'une force martiale invincible parce que les luttes ont eu tendance à faire disparaitre toute espérance. 

Les recherches militaires au Japon étaient intimement liées aux guerres et à l'amélioration des techniques de combats. Ces recherches se sont cependant graduellement éloignées des implications politiques pour être sublimée en art martial. Les désirs individuels pour devenir plus fort ont trouvé là un champ de développement extraordinaire. 

Les arts martiaux existent depuis la création des techniques de combat traditionnel du Japon. En dépit de leur longue histoire, les arts martiaux conçus par des hommes comportent des déficiences propres à chaque école. Un élément important pour compenser ces carences est la force spirituelle. L'essence des arts martiaux Japonais provient de l'approche religieuse qui cultive une telle force spirituelle. 

"L'aikido est art martial invincible". Est-ce que cela signifie un retour aux temps anciens ou le pouvoir et la force signifiait tout? Non, ce n'est pas le cas. L'aikido fondé par Morihei Uyeshiba avait pour but de faire émerger les qualités latentes de chaque individu en termes d'attitudes mentales et de techniques. En d'autres termes, l'Aikido est un art conçu pour cultiver l'esprit et sa technique sans aller contre sa propre nature. Les mouvements du corps guidés par un principe terre-ciel de non résistance, couplé à une attitude mentale de renoncement à toute opposition ou contrariété, permettent d'atteindre ce but. 

Remplissez votre corps de l'air de l'univers et fusionnez avec la nature. Vous trouverez ainsi votre corps remplis du pouvoir du Ki (esprit) et prêt à utiliser la respiration abdominale (Puissance surnaturelle), dont l'intensité est au delà de l'imagination. L'Ailkido est un art qui met en œuvre cette force naturelle. L'esprit et la technique sans aucun conflits est un prérequis indispensable pour développer complètement les qualités de chacun. Grace à ceci, l'Aikido devient un art martial invincible.  

Durant une séance d'entrainement, le Fondateur de L'aikido était positionné au centre du Dojo (Salle d'entrainement) et il a demandé à un élève de faire une frappe au Bokken. A l'instant même où l'élève relève son sabre pour faire la frappe, il trouve la pointe du sabre du Maitre menaçant sa gorge. Pris en défaut, l'élève, tente une frappe désespérée sur le Maitre, ce dernier à disparu. Il s'est déplacé à une vitesse fulgurante et se tenait derrière l'élève. Les mouvements du Maitre paraissaient naturels et sa vitesse ne paraissait pas pour les spectateurs de la scène aussi élevée qu'elle ne le fût en réalité. 

Le fondateur a dit : " Tout ce que j'ai à faire est de rester avec mon dos face à mon adversaire. S’il essaye de me frapper, sa volonté va se retourner contre lui et il se frappera lui-même. Je fais corps avec l'univers, je ne possède rien. Lorsque je suis debout, j'absorbe mon adversaire. L'Aikido de Uyeshiba est sans temps ni espace, c'est l'univers lui-même. Cet état est appelé "Kachi-haya-bi". 

Le Fondateur, qui nous a quitté en 1969, a continué à présenter l'Aikdio au Dojo tout en faisant des développements ésotériques sur son art. Il s'est efforcé de démontrer que L'aikido est un art martial remarquable permettant d'éviter la défaite en toute circonstance. L'Aikido confère la force spirituelle nécessaire pour compenser les déficiences observées sur les arts martiaux dit incomplets. Ses techniques, en elles-mêmes, montrent que l'Aikido est le reflet d'un esprit sans conflits ni dissension. Le pouvoir de conviction de cet art est tel que même les personnes les plus réfractaires et sures d'elles-mêmes peuvent être impressionnées. Pour tout cela, l'Aikido mérite d''être désigné comme un "art invincible". 

L'esprit de l'Aikido 

Les combats ou compétitions ne sont pas autorisés lors de la pratique de l'Aikido. Ceci résulte du fait que l'Aikido a hérité de nombreuses techniques mortelles de son fondateur, qui rendent les combats trop dangereux mais aussi parce qu'il n'est pas possible de restreindre la portée des mouvements. Si des règles sont imposées et les techniques dangereuses interdites, L'aikido perdrait certainement sa raison d'être. Si des combats doivent avoir lieu, toutes les techniques devront se limiter aux Atemi ou alors les adversaires devront mettre en jeux leur vie ou porter des protections. La question se posera aussi sur la limitation de la compétition aux techniques à mains nues ou si elle doit aussi inclure les armes.  

Même si les seules techniques à mains nues inhérente à l'Aikido sont autorisées, elles sont si efficaces que l'Ukemi (chutes ou roulades) n'est pas réalisable. Bien évidemment, de tels Ukemi sont possibles et maîtrisées lors des sessions d'entrainement. Toutefois, l'exécution de ces techniques est désinhibé lors de combats, rendant évident les risques encourus. La réponse à la question qui est de savoir pourquoi L'Aikido n'est pas considéré comme un simple sport ou une compétition est simple. Exercer cet art de cette façon est impossible pour les raisons mentionnées plus haut. 

Le Fondateur décris les mouvements de l'Aikido comme la "matérialisation dans les moindres détails des gestes du Ciel, la Terre et autres formes de la Grande Nature". Si un mode de compétition est introduit dans l'exercice de l'art de L'Aikido, les techniques seront nécessairement restreintes par un cadre réglementaire très précis. Procéder de cette façon en introduisant les notions de gymnastique et la tendance occidentale de croire en la "victoire ou défaite" hypothèquera l'avenir de cet art sur bien des aspects. 

Les débutants veulent rapidement comprendre l'esprit de cet art expliqué plus tôt. Tout le monde a le souhait de devenir plus fort. Une telle envie est importante pour le processus d'apprentissage. Toutefois, un débutant ne doit pas céder à la tentation de mesurer sa force et sa progression. En faisant de la sorte, il gagnera le contrôle de lui-même. Ceux qui ont une foi infinie dans les techniques acquises et continuent à pratiquer de façon assidue gagnerons la victoire finale contre ceux qui ne font preuve que d'une grande force. 

"Aiki n'est pas un art destiné à combattre et vaincre un ennemi. Son but est d'apporter la paix et l'harmonie au monde et d'unir l'humanité dans une même famille", c'est ainsi que le Fondateur a défini l'Aikido. L'esprit de l'Aikido, comme défini, demande à chacun d'être attentif à leur propre rôle dans la vie, à aider chacun à accomplir sa mission dans la vie et à unir l'humanité dans une seule famille. Cet idée se retrouve sur les pierres du monument le long de la voie qui même au tombeau de Aiku.
L'épitaphe est la suivante : 
"Le ciel et la terre semblent si sereins et merveilleux. Cet univers se révèle être une famille crée par le Dieu omniprésent." 

Morihei Uyeshiba 

Il s'agit de l'ode du Fondateur à l'Aikido qui montre aux visiteurs du tombeau son attachement à l'humanité et à la nature. 

Il appartient aux êtres humains de faire de ce monde le meilleur ou le pire endroit où vivre. La pensée du Fondateur se prolonge ainsi : 

" Ce monde a été créé par Dieux, l'homme est son enfant, et Dieux réside en chacun de nous". En d'autres mots, nous devons toujours continuer à nous entrainer pour mieux mener notre mission. 

L'Aikido fonctionne comme une boussole guidant les personnes vers le développement et l'approfondissement de leur qualité propre et aussi pour s'efforcer d'accomplir sa mission avec un sens éclairé. Selon les préceptes de l'Aikido, si des personnes suivent cette doctrine, l'humanité sera unie en une unique famille, les combats cesseront, l'amitié prévaudra et la paix sera préservée. 

L'esprit du Budo (Art martial) est très élevé et a une grande portée. En mesurer toute l'amplitude dans une seule vie humaine n'est pas possible. Aussi est-il primordial de diffuser l'Aikido à des cercles de personnes les plus larges possibles. 
"Aiki est l'amour pour l'Univers", a déclaré le Fondateur. Ce qui sou tend cette affirmation est l'idée que l'esprit puisse embrasser tout l'amour pour la nature et les animaux, laissant ainsi ressentir toute la vie en parfaite harmonie avec notre environnement. Cette notion laisse penser que "le mal ne doit pas être traité par la recherche du salut mais en convertissant en quelque chose de bon". Unir l'humanité en une famille est alors possible. 

Les requis pour la pratique de l’Aikido 


Voici les requis qui constituent les fondements de l’Aikido. Il est souvent dit que l’Aikido est une sorte de combinaison entre le Judo et le Karaté, ce n’est pas aussi simple. Le premier de tous les critères est la fusion du Ki (Esprit). Le mot « Aiki », lorsque l’on applique au monde de la nature, signifie l’interversion du Ki entre le ciel et la terre qui donne naissance et nourri la part tangible et intangible de l’Univers. Aiki, lorsque l’on applique à la société humaine, signifie le mystère de la nature représente la relation harmonieuse d’un homme et d’une femme et par suite de la naissance de leur enfant.  

Lorsque l’état de Ki-Musibi (mélange des énergies) est obtenu en accord avec les principes de « l’Aiki », et qu’une mutuelle harmonie est maintenue dans la partie tangible de votre corps face à celle de votre adversaire, vous ouvrez la voie vers l’exécution d’une grande multitude de techniques. 

Le premier requis de l’Aikido est, comme indiqué au-dessus, l’ « Aiki ». Le second requis est le « schéma triangulaire Δ ». Adoptez une posture en diagonale et en cas d’attaque par un groupe, vous serez capable de passer sur le coté de chaque attaquant en suivant le schéma triangulaire Δ. Concluez vos mouvements par la posture "Hitoe-mi" (triangle inversé). 

Les mouvements de l’Aikido peuvent se résumer par une représentation synthétique, conformément aux secrets légués par le Fondateur : 

« Entrez dans la sphère de votre adversaire selon un schéma triangulaire (Δ), contrôlez le sous une forme circulaire (O) et finissez le en suivant un motif carré (□). 

Le schema triangulaire équilibre (Δ) parfaitement les mouvements de l’Aikido. Les mouvements naturels ne sont aussi précis et définis par des règles. Même si la position de vos pieds n’est pas exactement selon le schéma triangulaire, vous pouvez mettre suffisamment sous contrôle votre adversaire si vous tournez idéalement vos anches pour dévier son attaque. 

Ces deux principaux requis de l’Aikido, l’Aiki et le schéma triangulaire, seront détaillés dans un second temps. 

L’Aikido est un miroir 

L‘aikido est un art martial qui est en quête de vérité. Le chemin vers la vérité est interminable. Paradoxalement, la vérité n’est pas si éloignée. Elle est juste « sous vos pieds ». Ceux qui cherchent la vérité doivent savoir qu’ils sont toujours au début de leurs efforts. En d’autres mots, ils doivent toujours garder à l’esprit la modestie et le comportement des débutants qu’ils ont été et réfréner le sentiment d’autosuffisance d’avoir atteint la fin de leur quête. 

La vérité est une loi implicite régissant la vie humaine. Prendre conscience de cette vérité à travers l’Aikido est une précieuse leçon de vie.  

Rechercher la vérité au travers de sa vie sociale est un devoir à accomplir dans sa vie. La vérité peut sembler difficile à atteindre si on cherche la complication. Ce n’est pas aussi difficile, toutefois, si vous portez votre regard sur la réalité de votre environnement proche et commencez par ce que vous pouvez faire pour avancer sur l’échelle de la vérité.  

Nous vivons une époque moderne et complexe. Chacun de nous n’est qu’un maillon de la chaine. Nous avons tendance à être centrés sur nous même pour prêter attention à la société dans son ensemble, et nous y projetons nos insatisfactions et nos plaintes. Mais ceux qui ont pris la voie de la vérité et accomplissent leur mission individuelle s’illuminent et surmontent la pression de la société. 

Le fondateur sera le plus heureux si ses disciples découvrent leur propre chemin vers la vérité et puissent vivre dans un monde de paix, de calme et en transcendant les désagréments terrestres. Je considère une telle façon de vivre comme étant « la plus fructueuse ». Le type de vie dont les générations futures doivent hériter.  

Pour conclure, pour connaitre l’Aikido il faut se connaitre soit même. Je voudrais que vous considériez l’Aikido comme votre miroir. Vous devez vous souvenir que l’Aikido est juste là, sous vos pieds. 


Morihiro Saito